A une heure de vol de Manille, l'île est très visitée de novembre à juillet, avec un pic de fréquentation au mois de décembre. Golf, plongée, sports de glisse, elle offre aux touristes quantités de distractions, tout cela dans un rayon de 7km. L'époque où Boracay était une destination pour routards et back-packers est bel et bien révolue. Au mois de janvier, l'île accueille la Boracay International Funboard Cup. Il faut dire que le vent qui souffle toute l'année en fait un endroit propice à la pratique des sports de voile. Mais la nature a bien fait les choses : seule une moitié de l'île est exposée au vent, l'autre moitié, abritée, est un paradis de la baignade.
Avec une capacité hotelière d'environ 4000 chambres pour loger un million de touristes annuels, il y a fort à parier que Boracay restera rentable. Car, en raison de sa petite superficie, cette bande de terre paradisiaque devrait arriver à saturation d'ici à cinq ans et il ne sera alors plus possible d'y construire. Les prix devraient donc monter.
D'autant que Boracay est ambitieuse. Plusieurs projets sont à l'étude, comme la création d'une clinique dans la résidence Fairways et Bluewater, une clinique où des chirurgiens philippins exerçant à l'international viendraient faire de la chirurgie d'agrément, opération des seins, traitements hormonaux, lifting. De quoi faire de Boracay une nouvelle destination du tourisme médical international ?
Mais Ike S. Guanio, le gérant du golf Fairways et Bluewater, évoque un autre projet. Il serait question de contruire dans la résidence un casino.
 
De nombreux occidentaux, ayant flairé le potentiel de l'île, y ont déjà acheté. Comme à Phuket, on croise à Boracay de plus en plus de Russes, qui viennent chercher sous ses latitudes un réconfort aux rigueurs climatiques de leur pays. Il faut croire que slaves et scandinaves ont jeté leur dévolu sur les îles asiatiques, car ils sont de plus en plus nombreux à y acquérir un pied-à-terre. Boracay n'échappe pas à la règle.
En attendant, l'île reste un endroit bon enfant, où les jeunes mariés viennent passer leur lune de miel.