Ce "concours", basé sur 15 critères (propreté, attente, organisation...), opposait Singapour, Dubaï, Londres, Rome, Berlin, Tokyo, Johannesburg, Madrid, Bangkok et... Roissy Charles de Gaulle, qui finit à la neuvième place. Les trois meilleurs aéroports du monde sont donc Singapour, Dubaï et Londres.

Avec ses espaces raffinés et verdoyants, ses boutiques de luxe, sa moquette anti-bruit, ses hôtesses qui vous assistent à l'aide d'Ipad, les espaces Wifi gratuits, il n'y a vraiment rien d'étonnant à ce que Changi ait rafflé 420 prix depuis 1981, confirmant sa devise, le "sentiment d'être toujours en première classe".

Dans ce classement des meilleurs aéroports du monde, Bangkok occupe la dixième et dernière place. Malgré son architecture lumineuse, très réussie, l'aéroport international de Suvarnabhumi doit remédier à un engorgement chronique qui occasionne des retards. De l'avis des Bangkokiens, cet aéroport, qui a été construit sur des marécages colonisés par les serpents, a tout d'un cobra, vorace et gigantesque, qui avale 156 000 passagers chaque jour. En somme, Suvarnabhumi est un peu le Nâga, le serpent fabuleux des mythologies hindoues et bouddhistes. Dans les contes et légendes cambodgiens, les nâgas peuvent prendre forme humaine, voyager sous terre, nager dans l'eau et voler dans les airs. C'est aussi au nâga qu'on doit la fertilité du sol et la fécondité des femmes. Ceci devrait vous aider à patienter en attendant votre tampon dans l'immense Nâga international qu'est l'aéroport Suvarnabhumi !