Le fait que le Roi et le Premier Ministre de Thaïlande soient tous deux fils de médecins n'est sans doute pas étranger au grand intérêt que porte le Royaume au secteur de la Santé. A l'heure actuelle, près de 1.3 millions de touristes affluent déjà chaque année au Pays du Sourire pour bénéficier de soins à la fois bon marché et d'une qualité de premier rang. Mais, plutôt que d'en rester là, le pays s'est donné pour objectif de porter ce chiffre à 2 millions dans les deux ans à venir.
Pour en prendre le chemin, le Ministère Thaï du Tourisme et des Sports tente de mettre en place la gratuité du visa pour tout visiteur qui viendrait en Thaïlande à des fins médicales d'ici fin 2010.
Une émission récemment diffusée sur d'Al Jezira relate que les patients viennent en Thaïlande du monde entier et en nombre croissant, pour bénéficier sur place de soins meilleurs et moins chers que ceux auxquels ils peuvent avoir accès dans leur pays d'origine.
Aux Etats-Unis, un rapport publié par le Centre Deloitte pour les Solutions de Santé prévoit une progression annuelle de 35% du tourisme médical entre 2010 et 2012, avec un nombre de visiteurs américains qui pourrait dès 2012 atteindre les 1.6 millions. A en croire le Financial Times, les patients américains peuvent espérer une économie de 70% en allant se faire soigner au Pays du Sourire et le prix du voyage est compris dans ce calcul.
Kenneth Mays, directeur de la communication à l'hopital international Bumrungrad de Bangkok, confie à "Voice of America" que la Thaïlande offre à ses patients une combinaison parfaite entre la qualité des soins et la qualité de service. A l'entendre, les Américains font le dépacement parce qu'à traitement égal, cela leur permet de réduire la facture de 60 à 80%.
Bien entendu, comme l'explique Ron Carben, journaliste à Voice of America, la publicité sur Internet et l'engouement pour les voyages amplifie cette tendance.
Depuis 1997, date à laquelle l'hopital Bumrungrad de Bangkok a été le pionnier du tourisme médical en Asie, plusieurs hopitaux et cliniques Thaïs se sont mises à cibler les patients étrangers. On peut citer notamment le BDMS, le centre médical Dusit de Bangkok, mais aussi les hôpitaux Phya Thai et Samitivej.
Le BDMS projète pour mi-2011 l'ouverture d'un nouvel hopital à Hua Hin. Cette inauguration devrait ajouter à la renommée de la paisible station balnéaire l'attrait d'une destination incontournable pour le tourisme médical.